Actions en 2014

 

Actions réalisées en 2014

 

  • Pour les orphelinats :
    1. Orphelinat de Gldani : Nous avons offert une table de ping-pong aux enfants de cet orphelinat qui a accueilli des enfants de l'orphelinat de Temka à la fermeture de ce dernier.
    2. Orphelinat de Saguramo : L'orphelinat de Saguramo n'a pas été vendu et tout ce que nous y avons réalisé est en bon état ; mais que va devenir cet orphelinat ? Peut-être un centre pour les jeunes, selon une promesse du gouvernement. Les enfants ont été placés dans des maisons plus petites. Marina de Momavali-Géorgie et sa fille se rendent assez souvent dans les trois maisons les plus proches pour des activités pédagogiques. Nous achetons couleurs, vernis, petit matériel.

 

  • Et dans nos "centres culturels" :
    1. À Digomi Le centre de Digomi créé en 2007 est toujours actif. Nous l'avions alors équipé, entre autres, d'une machine à coudre. Les femmes et les jeunes filles qui l'utilisent rêvaient d'une deuxième machine, plus perfectionnée. Nous la leur avons offerte.
    2. À Islari Pour la troisième année consécutive, les habitants et les associations de femmes, se sont investis dans un camp de vacances. Mais il y a de plus en plus de "candidats" et il n'est pas possible de renvoyer les enfants d'Islari qui sont des habitués du centre. Aussi cette année nous avons financé deux camps. Chacun a accueilli 15 enfants, pour trois jours. Ces camps ont été l'occasion pour la construction d'un poulailler couvert et de sa clôture, avec l'achat d'une douzaine de jeunes poules et d'un peu de nourriture en attendant la moisson. Les œufs profitent aux enfants et à leurs familles.

      Photo : Les enfants des deux camps

    3. À Tsodniskari Pour la première fois cette année à Tsodniskari, les animateurs ont organisé, avec notre aide financière, un camp de vacances de trois jours pour 20 enfants sur le modèle des camps d'Islari.

      Photo : Les enfants du camp en pleine action

      C'est la tradition dans ces camps que les enfants enquêtent dans le village pour connaître les besoins des habitants. Ils mettent en forme les réponses et rédigent une lettre qu'ils vont présenter au maire.

      Photo : Monsieur le maire prend note du rapport des enfants

      Nous continuons d'équiper le centre : une table de ping-pong y a maintenant un grand succès. Comme à Islari, nous permettons aux habitants la construction d'un poulailler installé à l'arrière de l'étable. Et l'achat d'une douzaine de jeunes poules et d'un peu de nourriture le rend dès à présent vivant.

 

  • Saghandzile : Après l'école de Vertkvichala, c'est pour celle de Saghandzile, à quelques kilomètres de Kharagauli, que nous avons participé financièrement à la réfection de ses toilettes. Apprenant notre don pour les cabines, la municipalité, sollicitée par la directrice de l'école, avait promis de prendre à sa charge les travaux de réalisation de la fosse. Mais constatant la vétusté du bâtiment elle a finalement décidé la construction d’un nouveau bâtiment avec de nouveaux WC dont un qui est adapté pour des enfants handicapés.